Gérer un Écart Alimentaire

In: Alimentation

Trop manger ? Trop sucré ? Trop salé ? Trop gras ? C’est sûrement un écart alimentaire.

Tendance à se culpabiliser ? À tout remettre en question ? À abandonner son équilibre alimentaire ? Là il y a un problème !

Qu’est ce qu’un écart alimentaire ?

C’est tout simplement le fait de sortir de sa zone de confort alimentaire. Manger un peu ou beaucoup plus gras, plus sucré, plus salé ou de façon plus importante.

À quelle fréquence ?

Avant même de vous dévoiler les 4points pour gérer un écart alimentaire il est important de rappeler que ce dernier doit être occasionnel.

Comme on le sait tou(te)s avoir une routine alimentaire équilibrée ce n’est que du plaisir et c’est important. Important pour notre santé principalement mais aussi pour arriver à atteindre nos objectifs diverses et variés (perdre du poids, gagner du muscle et perdre de la graisse…). Mais comme on le sait tou(te)s aussi…nous ne sommes pas des machines et parfois on craque.

On craque mais non pas parce que notre alimentation est trop stricte, non pas parce qu’on se prive…mais parce qu’on est invité chez des ami(e)s, parce qu’on partage un goûter avec ses enfants, parce qu’on en a envie ! On craque pour partager un bon moment ou pour satisfaire un besoin. L’important est de ne pas craquer trop souvent pour ne pas casser son équilibre alimentaire.

Malgré tout nous sommes plusieurs à « culpabiliser » sans raisons. Alors comment gérer un écart alimentaire ?

Gérer un écart alimentaire en 4 points

1/ ne pas culpabiliser : ce n’est pas fauter ! On a pas signé un contrat pour manger sainement donc on ne sera pas puni. L’alimentation à ses vices comme tout d’ailleurs. Faire un écart alimentaire n’est pas grave mais il faut se ressaisir pour ne pas trop souvent recommencer dans la semaine. 

2/ faire le bilan : j’ai « cheat-mealé » bien comme il faut ou bien j’ai juste fait un petit écart ? La différence entre les 2 est énorme ! Si vous êtes du genre à avoir un cheat-meal par semaine alors dites vous que ce repas est fait et à vous de vous maintenir le reste de la semaine. 

Si par contre vous vous apercevez que vous avez juste mangé plus par gourmandise, pris un peu trop de pain et pas fini votre assiette…relativisez et de la même façon ressaisissez vous pour maintenir une alimentation équilibrée le reste de la semaine.

3/ positiver : il y a toujours un point positif mais encore faut-il le voir. Grâce à cet écart alimentaire votre corps connaîtra du changement dans sa routine et casser une routine c’est toujours bon ! Bon pour l’esprit mais aussi pour le corps. Le corps ne pouvant pas réagir comme d’habitude, face à cet écart il « travaillera » plus pour l’éliminer. Les résultats tant redoutés laisseront place à des résultats surprenants. 

4/ vous organiser : maintenant que c’est fait…c’est fait ! Mais par contre pour gérer convenablement le reste de la semaine, organisez vous en prévoyant vos repas. Si nécessaire n’hésitez pas à aller faire vos courses en achetant uniquement les produits sains que vous consommez habituellement.

Voilà 4 points pour ne plus culpabiliser et gérer un écart alimentaire.

Naturellement Naturelleha.com